Les Epouses de Mohammad PBSL partie 1

Publié le par amourislam

Les Epouses du Bien aimé
Ibn Al Kalbi rapporte les paroles de Ihn al Athir à propos des épouses du Messager :

Le prophète épousa quinze femmes, consomma son union avec treize d'entre elles. Il réunit onze co-épouses et avait à sa mort neuf femmes, que Dieu les agrée.

Khadiha bint Khouwayled : fut la première épouse du Messager d'Allah .

Elle était auparavant la femme de 'Oytaiq bin 'A'iz bin 'Abdullah bin Makhzoum qui trépassa. Elle épousa en deuxième noce Abou Hala bin Zirara Bin Nabbach Tamimi, puis le Messager d'Allah et devint la mère de tous ses enfants à l'exception d'Ibrahim, fils de l'esclave, Marie la copte, offerte au Messager par Mouquawqas, roi des coptes.

'Aicha bint Abi Bakr Assidiq : fut la deuxième épouse du prophète .

A cause de son jeune âge, l'union ne fut consommée qu'après l'hégire à Médine suivie par l'émigration de la noble famille de 'Aicha.

Il épousa, à la Mecque, Sawda bint Zam'a , celle-ci avait été l'épouse d'un alcoolique, 'Amr frère de Souhayl bin 'Amr, qui avait émigré en Abyssinie y avait embrassé le christiannisme puis y est mort incrédule. Le père de la femme, Zam'a bin Quays exprima son désir de marier sa fille au Prophète . Khawla bint Bouhaym, épouse de 'Othman bin Maz'oun demanda la main de la femme. Le mariage fut célébré et consommé à la Mecque. La dot payée par le Messager équivalait à quatre-cent-dirhams.



Il épousa ensuite Hafsa , fille de 'Omar bin khattab, qui avait été auparavant mariée à Khoumays bin Houzafa As-Sahmi et reçut pour dot quatre cent dirhams.

Il épousa ensuite Oum salama bint Abou Oumayya , veuve de Abou Salama bin 'Abdel Asad, martyr.

Puis il épousa Zaynab bin Khouzama , Oum Al-Massakine ( mère des déshérités) qui était la femme de Toufayl bin Hareth bin 'A'del Mouttaleb. Elle mourut du vivant du Messager de Dieu, Khadija et Zaynab furent les seules épouses à mourir du vivant du prophète.
SOURCE : http://www.sajidine.com/prophete/asavoir/famille.htm

Publié dans Mohammad (PBSL)

Commenter cet article